garantir


garantir

garantir [ garɑ̃tir ] v. tr. <conjug. : 2>
guarantir 1080; de garant
IAssurer sous sa responsabilité (qqch.) à qqn. répondre (de).
1Dr. (en parlant du débiteur de l'obligation) cautionner. Le donneur d'aval garantit le paiement de la traite. avaliser. La République garantit le libre exercice des cultes. Garantir un salaire, une pension à qqn.
(En parlant de ce qui contient une garantie, de ce qui assure l'exécution d'une obligation) Lois garantissant les libertés, les droits du citoyen. Cour. S'engager sur la qualité de (qqch.). Cette voiture n'est pas neuve, mais le vendeur me l'a garantie. Appareil garanti pièces et main-d'œuvre. Garanti sur facture. Produit garanti par un label, labellisé.
2Cour. Rendre sûr ou assuré. répondre (de). Je vous garantis le succès. promettre. Je ne peux rien vous garantir : ça n'est pas sûr. — « c'est le casse-pipe garanti » (Sartre). assuré.
Par ext. Donner pour vrai, en prenant l'affirmation sous sa propre responsabilité. affirmer, certifier. Je peux vous garantir le fait. attester. Je te le garantis. — GARANTIR QUE... assurer. « Qui me garantit que je le reverrai ? » (Romains). Je te garantis que tout ira bien. Je vous garantis que vous aurez de mes nouvelles !
IIAssurer (qqn ou qqch.) contre quelque éventualité, quelque événement fâcheux.
1Dr. Assurer. « garantir l'acquéreur de l'éviction » ( CODE CIVIL ).
2Cour. Mettre à l'abri de. défendre, préserver, protéger. Volets, rideaux, écrans qui garantissent du vent, du soleil. abriter. « L'esprit n'a jamais garanti personne d'être fou » (Henriot).
⊗ CONTR. Compromettre, exposer.

garantir verbe transitif (de garant) Assurer, sous sa responsabilité, l'exécution de quelque chose dans des conditions préalablement définies : Garantir un emprunt. Assurer le maintien de quelque chose, son existence, son respect : La Constitution garantit les libertés civiques fondamentales. Se porter officiellement garant des qualités et du bon fonctionnement de quelque chose, le placer sous garantie et s'engager à remédier à tout défaut, toute panne, etc., pouvant se présenter pendant un certain temps : Ce certificat garantit l'appareil contre tout vice de fabrication. Déclarer officiellement quelque chose conforme à certaines normes de qualité ou assurer son authenticité : Le bijoutier garantit les diamants qu'il vend. Être la garantie, l'assurance de quelque chose d'autre : Le passé ne peut en rien garantir l'avenir. Affirmer la qualité de quelque chose : Le boucher m'a garanti ce rosbif. Donner quelque chose comme sûr, vrai, certain, sous sa responsabilité ; assurer, répondre de, certifier : Je te garantis que cela ne se passera pas comme ça. Mettre à l'abri, protéger de quelque chose ; défendre, préserver : Cette serrure ne vous garantit pas contre le vol. Droit Assurer un objet ou une personne contre la réalisation de quelque événement. ● garantir (synonymes) verbe transitif (de garant) Assurer, sous sa responsabilité, l'exécution de quelque chose dans des conditions...
Synonymes :
Assurer le maintien de quelque chose, son existence, son respect
Synonymes :
- défendre
Déclarer officiellement quelque chose conforme à certaines normes de qualité ou...
Synonymes :
Être la garantie, l'assurance de quelque chose d'autre
Synonymes :
- démontrer
- établir
- témoigner de
Donner quelque chose comme sÛr, vrai, certain, sous sa responsabilité ; assurer...
Synonymes :
- répondre de
Mettre à l'abri, protéger de quelque chose ; défendre, préserver
Synonymes :
- défendre
- préserver
- protéger
Contraires :
Droit. Assurer un objet ou une personne contre la réalisation de...
Synonymes :
- garder de
- précautionner contre
- prémunir contre

garantir
v. tr.
d1./d DR S'engager à payer à la place du débiteur, dans le cas où celui-ci serait défaillant. Garantir une dette.
Pp. Emprunt garanti par l'état. Syn. cautionner.
d2./d Assurer (un droit, un avantage) à. Cette législation garantit à tous les salariés le droit à la retraite.
d3./d Donner pour vrai, pour certain. Je vous garantis que je l'ai. Syn. affirmer, certifier.
d4./d S'engager à prendre à sa charge la réparation ou le remplacement d'une marchandise défectueuse. Le constructeur garantit tous ces appareils pour un an.
d5./d Protéger (qqn, qqch). La digue garantit la ville de (ou contre) l'inondation. Syn. défendre, préserver.
Garantir un risque: s'engager par un contrat d'assurance à couvrir le souscripteur en cas d'accident (dont la nature est préalablement définie).
|| v. Pron. Se garantir du soleil, s'en protéger.

⇒GARANTIR, verbe trans.
A. — [Correspond à garant A 1] Garantir qqc. à qqn. Se porter garant de quelqu'un ou de quelque chose auprès d'un tiers.
1. S'engager à réaliser ou à faire réaliser quelque chose. Nous allons, dirent les Allemands, reconnaître notre dette de guerre envers vous. Donnez-nous votre accord sur le chiffre, et nous vous garantirons le paiement (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 144) :
1. Francis entrait en ce moment. — Commandant, dit-il, mademoiselle Bellah est tout à fait remise depuis que je lui ai affirmé que le docteur garantissait votre guérison. — Je ne garantis rien, interrompit brusquement le vieux chirurgien.
FEUILLET, Bellah, 1850, p. 341.
2. Répondre de la qualité, de l'authenticité de quelque chose, pendant un temps plus ou moins long. Garantir une montre, un autographe. Il [le baron] oublia tout devant cette sublime créature (...) — Et, lui dit Josépha dans l'oreille, c'est garanti neuf, c'est honnête! (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p. 325). La notion de mécanismes, de formes, est l'or qui garantit la monnaie de papier des concepts scientifiques (RUYER, Esq. philos. struct., 1930, p. 234). L'autorité de Comte ou de Le Play ne saurait garantir l'exactitude de cette comparaison (THIBAUDET, Réflex. litt., 1936, p. 125) :
2. ... notre menu, comme ces quatre-feuilles qu'on sculptait au XIIIe siècle au portail des cathédrales, reflétait un peu le rythme des saisons et des épisodes de la vie — : une barbue parce que la marchande lui en avait garanti la fraîcheur, une dinde parce qu'elle en avait vu une belle au marché de Roussainville-le-Pin...
PROUST, Swann, 1913, p. 71.
3. Répondre du respect de quelque chose de convenu. Les lois garantissent la liberté individuelle et civile (CONDORCET, Esq. tabl. hist., 1794, p. 147). Elles ont garanti la créance à l'usurier (CHATEAUBR., Essai Révol., t. 1, 1797, p. 58). J'ai essuyé mes mains à mon mouchoir. La paix était assurée, l'avenir garanti, le proche et le lointain, ça ne faisait qu'un (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 205) :
3. La charte garantit aux citoyens l'égalité devant la loi, la liberté individuelle, la liberté de la presse, l'abolition de la confiscation, l'instruction primaire et supérieure gratuites, et la liberté religieuse.
ABOUT, Grèce, 1854, p. 214.
P. ext. Affirmer avec force. Elle se soigne complètement elle-même... Et je te garantis qu'elle boite... Je sais pas comment qu'elle s'arrange (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 687).
Rem. Les deux constr. coexistent : garantir un événement, garantir qu'un événement se produise.
B. — Protéger contre, mettre à l'abri de quelque chose. Garantir une personne ou un bien contre (un risque).
1. D'une manière institutionnelle, au moyen de décrets ou de lois. Garantir l'héritage. L'Angleterre, digérant ses conquêtes, ne pense qu'aux intérêts de son commerce et à garantir contre les concurrences sa suprématie maritime (BAINVILLE, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 5). J'étais garantie contre tous les accidents (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 311) :
4. C'est ainsi que le vendeur ne peut manquer à l'obligation de garantir l'acheteur contre toute éviction qui résulte d'un fait qui lui est personnel.
DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p. 189.
2. Cour. Préserver. Garantir les arbres de la foudre. Garantir les végétaux (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p. 205) :
5. ... bien que Corinne n'eût rien sur la tête qui pût la garantir de l'ardeur du jour, elle se mit à marcher au hasard dans la rue.
STAËL, Corinne, t. 3, 1807, p. 3.
Emploi pronom.
a) Se protéger (de). Pour se garantir de la conscription, Théodore avait épousé une vieille femme très riche (FLAUB., Cœur simple, 1877, p. 7) :
6. Je me baignai en pantalon de coton bleu à l'entrée de cette grotte, ayant sur la tête un large chapeau de paille de riz pour me garantir du soleil.
CHATEAUBR., Mém., t. 1, 1848, p. 333.
b) Se donner ou prendre des assurances. Se garantir mutuelle protection. Lorsque notre sol fut conquis, les Francs, qui se le partagèrent, inventèrent le privilège féodal pour se garantir leurs possessions particulières (BALZAC, Méd. camp., 1833, p. 153).
Prononc. et Orth. : [], (il) garantit []. Ds Ac. 1694-1932. Ac. 1694 admet garentir. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1100 guarantir « assurer quelque chose sous sa responsabilité, se porter garant de quelque chose » (Roland, éd. J. Bédier, 3836); 2. a) 1663 « répondre de la vérité de quelque chose » (MOLIÈRE, Critique de l'École des Femmes, 6); b) 1677 « rendre sûr ou assuré » (RACINE, Phèdre, V, 1); 3. 1690 « répondre de la qualité d'un objet vendu et s'engager à le maintenir en état de fonctionnement » (FUR.). B. 1. Ca 1100 guarantir « assurer quelque chose ou quelqu'un contre quelque éventualité » (Roland, op. cit., 1864); 2. 1283 « défendre quelqu'un contre une demande, l'indemniser du tort qu'il souffre par une éviction, une condamnation » (PH. DE BEAUMANOIR, Coutumes Beauvaisis, éd. Am. Salmon, § 880). Dér. de garant; dés. -ir. Fréq. abs. littér. : 1 290. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 2 854, b) 1 292; XXe s. : a) 1 228, b) 1 616.

garantir [gaʀɑ̃tiʀ] v. tr.
ÉTYM. XIIe; guarantir, 1080; de garant.
———
I Assurer, sous sa responsabilité (qqch.) à qqn. Répondre (de).
1 (1690). Dr. (Le sujet désigne le débiteur de l'obligation). Fournir l'assurance, la garantie de (qqch.). || Dans la cession de créance, le cédant ne garantit en principe au cessionnaire que l'existence de la créance. || Garantir la solvabilité du débiteur dans une clause du contrat. || La caution garantit la dette en s'engageant à payer le créancier, si le débiteur principal n'exécute pas son obligation. Cautionner. || Le donneur d'aval garantit le paiement de la traite. Avaliser.Au p. p. || Emprunts, obligations garantis par l'État (→ Épargnant, cit. 2).La République garantit le libre exercice des cultes (cit. 5). || Garantir un salaire, une retraite, des revenus à qqn. || Garantir par traité l'intégrité territoriale d'un État.
1 Celui qui vend une créance ou autre droit incorporel, doit en garantir l'existence au temps du transport (…)
Code civil, art. 1693.
2 Il (le vendeur) a deux obligations principales, celle de délivrer et celle de garantir la chose qu'il vend.
Code civil, art. 1603.
3 Garantir, c'est permettre au créancier la possession paisible et utile de la chose qui lui est transférée, et s'engager à lui payer des dommages-intérêts, pour le cas où cette promesse ne pourrait pas être exécutée.
Colin et Capitant, Cours élémentaire de droit civil franç., t. II, p. 458.
4 Garantir une situation, c'est non seulement la respecter, mais encore essayer de la rétablir, si elle a subi quelque atteinte.
L. Delbez, Manuel de droit international public, p. 247.
(1872; sujet n. de la chose qui garantit). Contenir la garantie de; assurer l'exécution de (une obligation). || Le traité garantit l'indépendance de ce pays. || Lois garantissant les libertés, les droits du citoyen. || Le cautionnement exigé de certains fonctionnaires garantit la bonne exécution des devoirs de leur charge.
2 (1865). Cour. Donner l'assurance de la qualité ou du bon fonctionnement de (une chose). || Le titre des ouvrages d'or et d'argent est garanti par l'application de poinçons. || Cette voiture n'est pas neuve, mais le vendeur me l'a garantie. || On m'a garanti cette montre pour un an.
5 Dans certaines ventes, notamment les ventes de navires, automobiles, machines, montres, le vendeur garantit conventionnellement le bon fonctionnement de la chose vendue pendant un certain temps. Il a l'obligation de réparer la chose vendue pendant le délai de la garantie.
M. Planiol, Traité élémentaire de droit civil, t. II, no 1468 bis.
Au p. p. || Meuble garanti d'époque.Objet garanti sur facture.
3 Cour. || Garantir qqn de qqch. Rendre sûr ou assuré. Répondre (de). || Ce qu'il vient de faire vous garantit de sa fidélité.REM. Littré donne en exemple : cela vous garantit de son zèle. Cette tournure peut prêter à équivoque, garantir signifiant « mettre à l'abri, préserver » (→ ci-dessous, II., 2.).
6 Et tous les Dieux enfin, témoins de nos tendresses
Garantiront la foi de mes saintes promesses.
Racine, Phèdre, V, 1.
7 (…) c'est pour n'être pas la victime d'un assassin que l'on consent à mourir si on le devient. Dans ce traité, loin de disposer de sa propre vie, on ne songe qu'à la garantir, et il n'est pas à présumer qu'aucun des contractants prémédite alors de se faire pendre.
Rousseau, Du contrat social, II, V.
(Av. 1850; le compl. désigne un événement futur). Promettre. || Je vous garantis le succès. || Le médecin m'a garanti une prompte guérison.(Sujet n. de chose). || Son passé garantit sa conduite à venir. || Politique qui garantit une amélioration de la situation. || Rien ne peut vous garantir le salut éternel.
4 (1663). Cour. (Sujet n. de personne; compl. n. de chose). Donner pour vrai, en prenant l'affirmation sous sa propre responsabilité. Affirmer, certifier. — (En répondant de la réalité de la chose). || Je peux vous garantir le fait. Attester. || On m'a dit qu'il était là hier, mais je ne vous garantis rien.(1872). Affirmer (qqch.), en répondant de son authenticité. || L'expert a garanti le document. || Je ne peux vous garantir aucun de ces deux autographes. Authentifier, certifier. Donner pour sûr, en répondant de l'exactitude. || Je ne peux refaire devant vous tous les calculs, mais je vous garantis le résultat. || Pressé de questions, il avoua qu'il ne garantissait pas absolument les faits. Confirmer. || Il devait y avoir dix mille personnes, mais je ne garantis pas le chiffre.
8 (…) et il est à remarquer qu'il (Bossuet) ne garantit point tout ce qu'il a dit de la prétendue sagesse des anciens Égyptiens.
Voltaire, le Temple du goût.
Garantir que… : certifier, sous sa responsabilité, que… Assurer. || Je vous garantis qu'il ne lui est rien arrivé, tranquillisez-vous. || Je te garantis que tout ira bien. || Je te garantis que cela ne se passera pas comme ça ! || Je vous garantis que vous aurez de mes nouvelles ! (→ Je vous fiche mon billet que…). || Garantir qqch. (et adj.) : garantir que qqch. est… || N'allez pas voir cette pièce, je vous la garantis détestable (→ Caution, cit. 1).
9 Qui peut vous garantir qu'une révolution subite ne vous fera pas expirer ?
Massillon, Petit carême, Sur l'impénitence finale.
10 Dès que je cesse de le voir, qui me garantit que je le reverrai ? Tout peut se produire dans l'énorme étendue que je ne vois pas, que je ne surveille pas. Dès que je cesse de le voir, qui me garantit qu'il existe ?
J. Romains, Quand le navire…, VII, p. 115.
11 (…) je vous garantis que devant l'opinion publique vos pétroliers passeraient un mauvais quart d'heure.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. II, XI, p. 117.
———
II Assurer (qqch., qqn) contre une éventualité, un événement fâcheux.
1 (V. 1283). Dr. || Garantir qqn de…, contre… : assurer par une garantie ( Garantie) que qqch. sera évité, ne se produira pas ou sera compensé. || Le vendeur est obligé de droit à garantir l'acquéreur de toute éviction (cit. 1). || Les vices dont le vendeur doit garantir l'acheteur sont appelés vices rédhibitoires. || Le bailleur doit garantir le preneur : contre les vices de la chose; contre le trouble apporté à sa jouissance (Colin et Capitant). || Mon assurance me garantit contre ce risque. || L'assuré est garanti contre le bris de glace et carreaux.Au p. p. || La personne qui garantit (le garant) et la personne garantie.N. m. || Le garanti. || Le garant et le garanti.
12 En garantie formelle, pour les matières réelles ou hypothécaires, le garant pourra toujours prendre le fait et cause du garanti (…)
Code de procédure civile, art. 182.
2 (1080). Cour. (Sujet n. de personne ou de chose). || Garantir qqn de…, contre… Mettre (qqn) à l'abri de (un inconvénient, un mal). Défendre, préserver, protéger. || Couvrir qqn pour le garantir du froid (→ Cuisant, cit. 1). || Volets, rideaux, écrans qui garantissent du vent, du soleil. Abriter. || Le bouclier garantissait des traits et des coups. Parer. || Garantir une population de la peste, de la contagion.(1273). Abstrait. || Garantir un malheureux du besoin. || Je saurai le garantir des ennuis d'argent. Épargner, exempter. || L'âge (cit. 51) ne garantit pas des atteintes de l'amour. || Garantissez-moi de mes amis (cit. 18)…
13 Garantir, c'est servir de garant, de caution; préserver, c'est sauver de quelque péril qui menace. Jusque-là les deux significations sont très distinctes; mais, si on passe à l'extension de sens que garantir prend quand il signifie protéger, mettre à l'abri, on trouve qu'il se confond grandement avec préserver. La vaccine garantit ou préserve de la petite vérole; le sens est le même, et l'usage ne peut y découvrir aucune différence.
Littré, Dict., art. Garantir.
14 Qui le garantira des chasseurs, disait-elle, ou de la serre aiguë de quelque aigle ou de quelque vautour affamé ?
Csse d'Aulnoy, l'Oiseau bleu.
15 (…) il n'y avait qu'une femme qui pût me garantir des autres femmes et me mettre à l'épreuve des tentations.
Rousseau, les Confessions, V.
16 À un quart de lieue de Saint-Maurice, il est un village tellement garanti des vents froids par sa situation très remarquable, que des lauriers ou des grenadiers pourraient y subsister sans autre abri en toute saison (…)
É. de Senancour, Oberman, XCI.
17 L'amoureuse, d'abord, ce fut Julie. Elle avait onze ans de plus que Benjamin (…) Elle était prête encore à s'enflammer : l'esprit n'a jamais garanti personne d'être fou.
Émile Henriot, Portraits de femmes, p. 240.
18 La presse du soir s'empara de l'affaire (…) et demanda si la municipalité, oui ou non, se proposait d'agir et quelles mesures d'urgence elle avait envisagées pour garantir ses administrés de cette invasion répugnante.
Camus, la Peste, p. 25.
Vx. (Sans compl. ind.). Protéger. || Cette armure vous garantira.
19 Ce sang qui tant de fois garantit vos murailles.
Corneille, le Cid, II, 8.
——————
se garantir v. pron.
1 S'assurer à soi-même (ou les uns aux autres) qqch. || Coteries (cit. 2) dont les membres se garantissent mutuellement un semblant de renommée.
20 Aimer la musique, c'est se garantir un quart de son bonheur.
J. Renard, Journal, 28 oct. 1907.
2 Se préserver soi-même de qqch. Abri, sûreté (se mettre à l'abri, en lieu sûr). || Se garantir de l'avilissement (cit. 1), d'une habitude (→ Emprunter, cit. 16). || Se garantir de la pluie, des coups… || Se garantir contre le froid. Prémunir (se).
21 Tu peux te garantir du soleil qui nous brûle,
Dit le fort Iocaste au magnanime Hercule,
Dessous cette ombre assis (…)
Ronsard, Pièces posthumes, Poème inachevé.
22 (…) l'Assemblée est peuple; persuadée qu'elle est en danger, elle fait ses lois comme il fait ses insurrections, et se garantit à coups de décrets comme il se garantit à coups de piques.
Taine, les Origines de la France contemporaine, t. I, III, p. 210.
——————
garanti, ie p. p. adj. et n. m.
Voir ci-dessus à l'article.
CONTR. Compromettre, exposer.
DÉR. Garantie, garantique.
HOM. (De certaines formes) Garantie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • garantir — Garantir, act. acut. Est faire bon, valoir, tenir, joüir, et posseder ce qu on a cedé et transporté à quelqu un, Authoritatem praestare, Sartam ac tectam authoritatem ac venditionem praestare. B. Periculum litis si qua sit ob rem venditam… …   Thresor de la langue françoyse

  • garantir — ‘Garantizar’. Poco frecuente en el español actual, es defectivo en la mayor parte del ámbito hispánico y solo se usan las formas cuya desinencia empieza por i. Sin embargo, en países como la Argentina o el Uruguay, se usa en todos los tiempos y… …   Diccionario panhispánico de dudas

  • garantir — v. tr. 1. Afiançar. 2. Afirmar como certo. 3. Servir de garantia. 4. Asseverar. 5. Abonar …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • garantir — (De garante). tr. defect. Dar garantía. ¶ MORF. U. solo las formas cuya desinencia empieza por i. En algunos lugares de América, u. en otras formas …   Diccionario de la lengua española

  • garantir — (ga ran tir) v. a. 1°   Se rendre garant, répondre d une chose. Garantir une créance. L Angleterre et la France ont garanti ce traité. 2°   Assurer pour un temps la bonté, la qualité d une marchandise. Garantir une citerne pour quatre ans.    On… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • GARANTIR — v. a. Se rendre garant, répondre d une chose, du maintien, de l exécution d une chose. Il ne se dit guère qu en matière de procès, d affaires, et de négociation. Garantir une créance. Garantir la propriété d une maison. Garantir un contrat, une… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • GARANTIR — v. tr. Se rendre garant, répondre d’une chose, du maintien, de l’exécution d’une chose. Il ne se dit guère qu’en matière de Procès, d’affaires et de négociation. Garantir une créance. Garantir la propriété d’une maison. Garantir un contrat, une… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • garantir — (Del fr. garantir.) ► verbo transitivo defectivo Garantizar [en todas sus acepciones]. SE CONJUGA COMO abolir * * * garantir (de «garante») tr. Garantizar. * * * garantir. (De garante) …   Enciclopedia Universal

  • garantir — {{#}}{{LM G43757}}{{〓}} {{ConjG43757}}{{\}}CONJUGACIÓN{{/}}{{SynG19203}} {{[}}garantir{{]}} ‹ga·ran·tir› {{《}}▍ v.{{》}} Dar garantía. {{★}}{{\}}ETIMOLOGÍA:{{/}} De garante. {{★}}{{\}}MORFOLOGÍA:{{/}} Verbo defectivo: solo se usan las formas que… …   Diccionario de uso del español actual con sinónimos y antónimos

  • garantir — transitivo garantizar, responder, asegurar, dar garantía. Garantir es un verbo defectivo que, en realidad, solo se usa en infinitivo …   Diccionario de sinónimos y antónimos


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.